La CRS 8 est déployée pour lutter contre les trafics de drogues dans le quartier Pissevin. Le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier a pris la décision lundi de fermer la médiathèque à la suite des pressions exercées sur le personnel par des trafiquants de drogue. Photo : Alain Robert / Sipa / 2306071911

De longues heures d’écoutes, des filatures interminables, des semaines de quatre-vingts heures, week-end compris… À la brigade des stupéfiants de la PJ de Rouen, la traque des trafiquants ne s’arrête jamais. La tâche est immense, parfois vaine, souvent décourageante. « Personne ne veut venir avec les ‘seigneurs’ », désespère, ironique, Alain (prénom modifié), 47 ans, le numéro 2…

Cet article est en accès personnel, réservé aux acheteurs et abonnés.

J’achèteJe m’abonneJe me connecte