Accueil Pouvoir Opinion Éditorial On ne bat pas une femme

On ne bat pas une femme

Au-delà du désastre d’un couple et des ramifications politiques qu’il engendre, l’épopée sainte-rosienne des époux Bazajet est tout à fait caractéristique de notre société guadeloupéenne à plusieurs titres. C’est d’abord une société où les femmes ont depuis longtemps investi la sphère politique sans demander la permission à personne. On aurait tendance à oublier un peu…

Cet article est en accès personnel, réservé aux acheteurs et abonnés.

Lire cet article en ligne pour 2 € ou S’abonner

J’achète ou Je m’abonne