Accueil Pouvoir Opinion Éditorial Le conflit de l’eau monte d’un cran

Le conflit de l’eau monte d’un cran

Le conflit de l'eau monte d'un cran

Après deux ans de crise l’eau a fini par obséder tous les Guadeloupéens. Pourtant le diagnostic a été posé. Il n’y a plus un seul Guadeloupéen à ne pas savoir aujourd’hui que les canalisations sont pourries, amiantées, infestées de chlordécone. Les responsables, élus, techniciens ont inlassablement répété que remettre en état le réseau coûtera cher….

Cet article est en accès personnel, réservé aux acheteurs et abonnés.

Lire cet article en ligne pour 2 € ou S’abonner

J’achète ou Je m’abonne