Minable Mariani

Le groupe extrémiste Boko Haram a revendiqué le rapt de plus de 200 lycéennes mi-avril dernier, dans le nord-est du Nigeria, promettant de traiter les jeunes filles en esclaves, de les vendre et de les marier de force. Un acte odieux perpétré par des débiles profonds qui se sont égarés en plein XXIe siècle. Du coup,…

Cet article est en accès personnel, réservé aux acheteurs et abonnés.

Lire cet article en ligne pour 2 € ou S’abonner

J’achète ou Je m’abonne