Accueil Pouvoir Opinion Éditorial La jeunesse prend le bouyon…

La jeunesse prend le bouyon…

Bouyon. Le mot claque sec. J’ai d’abord pensé à brouillon. Le créole ayant une sainte horreur des R. Dès lors cela pouvait être une copie d’une musique non finie. À ce stade de l’enregistrement, existe encore des imperfections. Y compris, les blagues grasses qu’on garde sur une bande. Histoire de rigoler. J’avais eu l’occasion d’entendre…

Cet article est en accès personnel, réservé aux acheteurs et abonnés.

J’achèteJe m’abonneJe me connecte